Pompe à chaleur

 

Principes de base

Le principe de la pompe à chaleur est de prélever la chaleur présente dans les éléments de l'environnement proche de l'habitation (air, eau, sol), la convertir et la restituer à une température supérieure pour assurer le chauffage de la maison.

Les modèles les plus souvent installés étant la pompe à chaleur air-air et la pompe à chaleur air-eau...

 

Pompe à chaleur AIR-AIR :

Elle puise l'énergie dans l'air extérieur et la restitue en propulsant de l'air.

Moins chère que les autres modèles, facile à installer, compatible avec votre installation actuelle, utilisable en appartement, elle peut chauffer et climatiser.

La pompe à chaleur air-air n'est pas un chauffage autonome dans les régions où il fait froid : difficile d'obtenir une température ambiante de 19°C quand il fait -5°C dehors.

Elle fonctionne le plus souvent également en climatisation si elle est réversible.

Les pompes de moins bonne qualité peuvent être bruyantes.

Cette pompe à chaleur ne bénéficie pas de crédit d'impôt.

 

Pompe à chaleur AIR-EAU :

Elle puise l'énergie dans l'air extérieur et la restitue en chauffant de l'eau (comme une chaudière).

Cette pompe à chaleur peut s'adapter à un chauffage existant (radiateur à eau) de façon relativement simple.

Les PAC haute température (+65°C) sont compatibles avec les radiateurs existants d'un chauffage central classique.

Elle est compatible avec les radiateurs basse température et/ou plancher chauffant.

Elle est utilisable en appartement, elle peut chauffer/rafraîchir (plutôt que vraiment climatiser) et produire de l'eau chaude sanitaire.

La pompe à chaleur air-eau est performante.

Il est possible d'avoir une pompe à chaleur air-eau sans chauffage d'appoint pour les systèmes les plus performants, si le climat n'est pas trop rude.

Les pompes à chaleur les plus récentes supportent désormais les grands froids (jusqu'à -25°C).

Votre spécialiste isolation, solaire et chauffage...