Isoler ma maison, comment ça marche ?

 

En France, entre 1930 et 2000, la majorité des maisons a été construite suivant la même méthode: structure en parpaing ou brique, avec une isolation intérieure à minima pour les murs et la toiture...

Or de nombreux pays au climat plus vigoureux (plus froid ou plus chaud) ont depuis longtemps adopté d'autres principes aboutissant à des maisons moins gourmandes en énergie et plus confortables l'été comme l'hiver.

 

Pour cela, les équipes du Groupe IDE travaillent sur deux axes principaux :

 

  • Isoler les combles

Selon les sources de l'ADEME (Agende de l'Environnement), les plus grosses déperditions calorifiques d'une maison sont au niveau de la toiture. Il est donc primordiale d'appliquer une isolation avec des coefficients thermiques élevés avant même de travailler sur les autres parties de la maison.

Par exemple :

  - Isolation des combles aménagés avec au moins 260mm de fibre de bois permettra une isolation optimale contre le froid et le chaud,

  - Isolation des combles perdus avec au moins 300mm de ouate de cellulose apportera une excellente isolation froid/chaud et permettra aussi de stopper les phénomènes de condensation.

 

  • Isoler les murs de préférence par l'extérieur

  - Le parpaing et la dalle de béton sont des matériaux très conducteurs, par conséquent, la maison est entourée d'une enveloppe froide l'hiver avec de nombreux ponts thermiques.

  - Un mur extérieur confronté aux aléas climatiques peut aussi être une source d'humidité, ce qui aggrave les déperditions thermiques.

Une isolation par l'extérieur reproduit le même principe pour l'homme qui s'habille chaudement l'hiver : une isolation extérieure protège les murs contre le froid et permet de garder la chaleur produite par le système de chauffage à l'intérieur de la maison.